Politics, religion

Religion: Une menace pour l’Homme?

Enfin, c’est une polémique éternelle. La religion. Je voulais toujours écrire un blog sur la religion, mais je n’ai jamais imaginé que la première fois que je le ferai, ce serait en français.

Je suis né dans une famille hindoue. On n’a pas choisi notre religion quand on est né, la religion est imposée sur nous. Calcutta pendant les années 80’s était au cœur des mouvements communistes en Inde. Environ tous les membres de ma famille du côté de mon père ont fait partie de ce mouvement, ainsi que mon père. Donc même si on a suivi la religion, il y avait toujours une tendance à douter. C’était pareil de douter de l’existence de Dieu, mais pas du communisme! Même si on ne savait pas ce qu’ils étaient, Marx, Lenin ou Stalin ont été respectés autant que les Dieux. C’était une faute du communisme que je suis rendu compte plusieurs années plus tard. Mais nous parlons de la religion ici, pas sur le communisme. Donc il faut rentrer à notre sujet. Mais n’y a-t-il aucun lien entre les deux ? On va voir.

Comme des anciennes religions, il y a beaucoup de Dieux hindous, chacun est consacré pour quelques phénomènes naturels – le soleil, la lune, le vent, l’eau, le récolte, le feu etc. Et il y a des fêtes pour chacun d’eux. On a célébré ces fêtes, mais il n’y avait pas une soumission totale aux Dieux. Il y avait des autres personnes – voisins, familles qui ont été plus des dévots que nous. Je ne sais pas la raison, pourquoi nous n’étions pas autant religieux comme les autres. Nous n’étions pas des élites, mon père a été plutôt col bleu à cette époque. On n’avait pas des bons diplômes pour paraître intellectuel. Donc ce n’était pas pour paraître cool ou moderne en quittant les pratiques religieuses, mais ma mère n’avait pas envie d’installer les Dieux chez nous.

Ayant grandi dans une telle famille, j’ai commencé à voir, comment l’influence du communisme a commencé à affaiblir, les gens qui étaient laïcs sont devenu religieux petit à petit. Comme il y avait plusieurs fêtes religieuses, avant on les a célébrait, mais pendant les années quatre-vingt-dix, comme les gens sont devenus plus âgés qu’avant ils ont commencé à fêter un peu plus fort, dépenser plus d’argent… Cela est devenu une question d’ostentation, pas de spiritualité. À cette époque, je suis passé à l’adolescence. Il y avait plusieurs choses à m’occuper – les filles, de fumer, ce n’était pas la priorité, mais l’éducation, des livres. J’étais vraiment accroché à la littérature des années soixante-dix, celle qui a été beaucoup influencé par la politique de Calcutta. On connaît cette période comme la nouvelle vague dans la culture Bengale, qui a bouleversé les anciennes idées de nationalisme. Il n’y avait aucune place pour la religion dans ma vie, sauf que les célébrations religieuses avaient une dimension culturelle. Mais quand même, j’ai continué la culture et d’observer les pratiques religieuses pendant les célébrations comme une habitude. Donc quand on a vu un Dieu dans un temple, on a fait le Pranam (pratique indienne, vous pouvez le trouver en YouTube).

En 1992, on a été témoin du pire visage de la religion, ou plutôt fanatisme religieux, comme ils sont complètement différents. Il y a des supporteurs du parti BJP, mille d’eux sont allés à un endroit Ayodhya, pour détruire une mosquée parce qu’ils ont été convaincus que cette mosquée a été construite sur un ancien temple du Dieu Ram. Une émeute a été lancée où plusieurs vies ont été perdues, hindous et musulmans. Il y avait un couvre-feu pour plusieurs jours. Le gouvernement a essayé de faire tant que possible pour contrôler la violence, mais ce n’était pas suffisant. Mais c’est incident a changé le champ politique et religieux complètement en Inde. Le parti au sein de ce scandale a reçu beaucoup de soutien à part des hindous qui pensaient qu’ils ont été marginalisés. Ils ont même gagné l’élection générale en 1996. Aussi, il y avait des mafias qui voulait venger cette attaque sur la mosquée. Le plus méconnu, Daoud Ibrahim a quitté l’Inde est commencé à opérer à Dubaï. Il a financé quelques attentats en Inde en 1993.

L’Inde et le Pakistan étaient toujours en guerre entre eux, sur une province indienne, Kashmir. Entre temps, en 1989, la province de Kashmir a élu un gouvernement qui demandait l’indépendance de l’état. Le parti et leurs supporteurs ont menacé les hindous qui vivaient au Kashmir. Il y a un exode d’environ 60 000 familles qui ont été expulsées de la vallée du Kashmir. Peut-être le pire incident de génocide après l’indépendance. Donc à cause de l’exode et les attentats financés par le Pakistan qui augmentent, le sentiment des Indiens sont divisé. La différence entre les laïcs et religieux a changé aussi. Les religieux essaient de prouver qu’ils sont religieux, donc plus d’ostentations. La fabrique humaine du pays a été déchirée en permanence. Les laïcs ont été d’accord avec religion à ce moment là où la religion avait une dimension culturelle, un patrimoine de la région et du pays. Avec des événements comme cela, les laïcs ont commencé de critiquer, parfois se moquer de la super-piété. Même si les Britanniques ont divisé l’Inde et le Pakistan basé sur la religion, il y avait un grand nombre de musulmans qui vivait en Inde, autant que les Chrétien, les Perses, les bouddhistes. Il y avait une harmonie qui a commencé à affaiblir. C’était plus difficile pour les musulmans en Inde. Dans un côté, leur religion et les pratiques religieuses, et de l’autre côté un environnement qui était en train de devenir plus en plus agressif pour les non-hindous.

Peut-être, je suis sorti du sujet sur lequel j’écrivais, mais c’était important de présenter un derrière plan pour apprécier la racine de mes idées sur la religion. Alors on peut comprendre comment j’étais témoin du changement d’un pays causé par un sentiment religieux orthodoxe. Donc il y avait un point, quand j’ai décidé de dénoncer la religion. J’ai arrêté de pratiquer ma religion, jeter toutes les liens avec la religion quand on parle des pratiques religieuses. Bien sûr, les fêtes ont une dimension culturelle par exemple pendant la grande fête, il y avait 5 jours fériés, les amis qui travaillent ailleurs sont revenus chez eux, il y a un air de bonheur. Malgré ça, les pauvres souffrent encore, les sans-abris n’ont rien à célébrer. Leur Dieu était pauvre comme eux. Je n’ai jamais crû que le Dieu existe peut-être à partir de 7-8 ans, mais quand j’avais environ 20-25 ans, j’ai commencé à critiquer l’existence de Dieu aux pratiquants. Ils ont leur logique aussi — pourquoi l’on sent l’air, mais on ne le voit pas, le Dieu est comme cela, il est autour de nous, etc. Donc il y avait une période ou la critique la religion de toute forme et la dénoncer, parfois se moquer des gens religieux. Mais quand j’ai passé 30 ans, j’ai gagné cette grande sagesse. Les pratiques religieuses n’ont rien à faire avec spiritualité, c’est une manière de gagner le pouvoir. Et donc, c’est inutile de se moquer des pratiquants parce qu’ils ont choisi une manière de vivre. Comme un grand penseur a dit une fois « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » . Les pratiques, les règles, les interdictions – ce sont les vrais ennemis de l’Homme, pas le concept de la religion ou les pratiquants. C’est mon avis maintenant, laissez-moi l’expliquer.

Les êtres humains, pendants des premiers milliers d’années étaient naïve. Ils n’ont pas pu expliquer les phénomènes naturels – le soleil, la pluie, la tempête, l’inondation, l’éclair. Ils ont eu peur de ces phénomènes donc ils ont peut-être créé quelques totems ou figures pour pacifier la nature. Mais avec le temps, les communes étaient en guerre contre les autres, et ceux qui ont gagné, leurs Dieux ont été considérés les plus puissants. Petit à petit, les Dieux sont devenus les symboles de pouvoir, de richesse. Les Dieux étaient un moyen de dominer la foule. Plus les gens croyaient en Dieu, plus facile, c’était pour les rois et leurs prêtres pour leur intoxiquer avec les règles de la religion, et donc augmenter son pouvoir, agrandir le territoire, gagner plus d’impôts. Quand il y avait les changements d’une société polythéiste à une société monothéiste, par exemple Judaïsme, Islam et Chrétien, peut-être le concept de Dieu a été avancé, mais le but des religions n’a vu aucune différence. C’était toujours voler, tuer au nom de la religion et ramasser tant d’argent que possible, agrandir le frontière tant que possible, hypnotiser les gens pour qu’ils puissent joindre l’armée de fanatiques.

À mon avis, la religion a fini de servir sa cause. Nous vivons dans une époque où nous n’avons pas besoin d’une explication des phénomènes naturels. On a découvert la science qui nous donne les réponses. Si on ne peut pas expliquer quelque chose, il y a des grands réalisateurs de Hollywood qui peuvent faire un film sur ce sujet ! C’est une époque d’être hypnotisé, d’être aveuglé par la science, pas la religion. C’est le temps pour laisser retraiter la religion. Tous les leaders de religion doivent annoncer un jour que la religion est finie. Il n’y a pas de Dieu. Mais c’est sacrilège.

Oui, je sais que cette émission n’aura pas lieu jamais. Pour maintenir l’inégalité. Les pauvres qui n’ont rien, ce n’est pas facile pour eux de laisser tomber leur seul espoir que le Dieu leur aidera un jour. Que parmi toute la situation merde, il y a une vie après la mort. Il y a un super pouvoir qui va ranger tout ce qui ne vont pas dans sa vie. Et aussi, la religion aide les riches de soutenir et de se profiter de l’inégalité. Les temples hindous en Inde sont vrais témoins de ce phénomène. Et Vatican aussi. Peut-être la Mecque est le même aussi. Commercialisé. Les bâtiments consacrés aux Dieux sont couverts en or et les pauvres dépensent tout son d’argent pour y aller, pour prier quelqu’un qui n’existe pas, pour bénéficier un groupe d’hommes qui ramasse tout l’argent. Y compris les institutions religieuses dépensant un peu d’argent pour l’aide, mais je ne crois pas, c’est assez. Moins de moitié. Et donc, les vendeurs de religion bénéficient à l’échange de la pauvreté du monde. Comme des grandes entreprises. Les voleurs protégés par la loi.

Peut-être vous ne serez pas d’accord avec moi. Peut-être vous direz que la religion a un côté plus paisible. Comme la tranquillité dans une église, le silence dans une mosquée quand les musulmans offrent leur prière, la sérénité dans un temple bouddhiste, l’image d’un million de lampes flottantes sur le fleuve Ganges à minuit ou bien la magie des hymnes. Mais assurez-vous, c’est l’arrière-plan. La publicité de la religion. Ces images sont tout à fait éloignées de la réalité. Pour la réalité, il faut regarder l’histoire de l’Homme. Il n’y a aucune religion, au moins les religions suivies et pratiquée par la plupart des gens, qu’on peut considérer paisible. Parce qu’être religieux ça veut dire suivre certaines règles, créées par les prêtres. Si vous ne suivez pas ces règles, vous êtes spirituel, pas religieux. Mais si vous pensez que vous êtes religieux, même si spirituellement, sans savoir, vous avez fait partie du mécanisme duquel le dernier but est le pouvoir. 

Mais il faut aussi ajouter qu’à mon avis, il y a deux côtés de la religion. Le premier, c’était les pratiques, la deuxième, l’idée, ou le cœur de la religion. Toute ma colère est attribuée aux pratiques parce que les pratiques nous empêchent de suivre le vrai chemin d’une religion. Il y a une question de spiritualité, où la religion peut être une guide pour les gens souffrants. Ils peuvent y trouver le calme. Je ne comprends pas comment cela nous aide, mais je comprends que c’est un choix. Est, c’est un droit d’observer sa religion. Mais à mon avis, il n’y a rien de connexion entre spiritualité et l’argent. Donc, les institutions religieuses doivent arrêter de ramasser l’argent au nom de l’aide et au nom de Dieu. L’état doit devenir laïc dans un sens réel, pas comme on le voit maintenant. La Spiritualité n’a jamais besoin d’ostentations. Voire même, il n’y a pas de besoin de Dieu pour ressentir la spiritualité. Les êtres humains ont existé pour milliers d’années. De ce point de vue, la religion n’est qu’une manière de traiter l’un l’autre. Avec humilité. Avec empathie. La guerre, l’armée de Dieu, c’est dans le passé. Il n’y a qu’une religion dans le monde. C’est d’humanité.

Symboles religieux
Source:123freevectors

Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.